VALORISABLE AU TITRE DU DPC

BOITE INFOS

Lieux :

En ligne sur la plateforme TUTTIS

Programme dématérialisé asynchrone

Horaires :

sans objet

Dates : 

Année 2021

Durée :

Délai d'accès : 

L'inscription est possible toute l'année en cours

Accessibilité aux personnes en situation de handicap : 

N’hésitez pas à nous faire connaître vos besoins spécifiques en contactant notre

référent handicap : Mme Solène CIRODDE 
09 83 73 00 17

solene.cirodde@beonesante.org

Qu'est-ce que le Développement Professionnel Continu ?

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est une obligation que chaque professionnel de santé doit satisfaire dans le cadre d’un parcours de  trois ans en participant plusieurs actions de DPC (au moins deux sur trois ans).

Le DPC a pour objectif l’amélioration de la qualité des soins selon les méthodes et les modalités définies par la HAS associant deux activités : la mise à jour ou l’acquisition de connaissances, qui peut notamment se faire dans le cadre de la participation à un des sessions de DPC dans le cadre du Congrès et l’analyse des pratiques professionnelles assurée par Be One santé en aval du Congrès.

 Tarif et modalités de prise en charge

Le programme de DPC utilise 12 heures de DPC sur votre budget total de 21 heures par an, d'une valeur de 500 €.

Indemnisation supplémentaire par l'ANDPC

Une fois le programme finalisé et validé, l’ANDPC vous verse directement une indemnité complémentaire de 405 €.

Quelles sont les catégories de professionnels concernées par ce programme ?

Infirmier Diplômé d'Etat (IDE)

Méthode mobilisée et modalités d'évaluation

Conformément à l'avis du comité d'éthique de l'ANDPC du 17 décembre 2018, le programme de DPC mis en place par l’ODPC Be One Santé est valorisable au titre du DPC sous réserve de sa publication.

Il s’articule en deux temps : 

·       La participation aux sessions sous forme d'atelier DPC dans la salle dédiée au DPC

·       Évaluation des connaissance par pré-test et post-test

Inscription

N'oubliez pas de vous inscrire aussi sur mondpc.fr

Pré-requis

La participation à une GAPSY nécessite une connexion internet.

L'inscription au programme nécessite l'adhésion à la charte de fonctionnement du groupe.

Objectifs de l'action DPC

Les objectifs principaux visent à permettre :

- une amélioration de la qualité des soins par le maintien d’une bonne relation soignant-soigné

- une meilleure pertinence de la communication soignante pour gérer l’agressivité et prévenir

- les passages à l’acte violent

- une amélioration des réactions des professionnels lors de la survenue de faits d’incivilités ou de violences.

Contenu de la partie présentielle​

La méthode GAPSI a été conçue pour répondre spécifiquement aux critères méthodologiques du groupe d’analyse des pratiques pour des professionnels qui peuvent difficilement se libérer pour participer à des réunions en présentiel.

 

C’est une méthode très exigeante car elle nécessite un recours systématique à l’écrit.

Un programme de DPC de type GAPSI a été validé par l’ANDPC en 2019 et a permis d’évaluer la satisfaction et le temps passé par les participants dans leur démarche de DPC. Si la satisfaction est forte du fait de la qualité des échanges des professionnels qui s’engagent dans cette démarche, le temps consacré au DPC par les participants a été très largement supérieur à 12 heures (20 heures en moyenne sur l’année).

Le tableau suivant présente les correspondances entre le GAPSY et le GAP

Sélection de dossiers ou de situations cliniques : 

La sélection s’effectue de manière explicite par le groupe. Cette sélection peut se faire selon plusieurs critères :

• existence d’un problème (qui peut porter sur : modalités de prise en charge, diagnostic, traitement, pronostic, iatrogénie, qualité et efficience des soins, cas clinique, etc.) ou question restée sans réponse

• patient pris au hasard ;

• choix en référence à un thème (exemple : diabète de type 2).

Dans tous les cas, ces situations cliniques correspondent à des patients effectivement pris en charge par les participants.

Les participants à un Groupe d’Analyse des Pratiques de Soins Infirmiers (GAPSI) avec l’outils Tuttis :

 

Choix de référence du Thème : chaque programme de DPC GAPSI vise à répondre à un point précis d’une orientation nationale prioritaire. Pour le programme 73132100037, le thème de référence est : Gestion de la violence et de l’agressivité des patients et de leur entourage.

 

Dans le cadre de cette thématique chaque participant va devoir identifier une situation clinique dans laquelle il a rencontré une difficulté et décrire cette situation et la difficulté rencontrée.

Recherche bibliographique : 

Une recherche bibliographique est réalisée pour identifier et sélectionner les données de littérature scientifique et professionnelle en rapport avec les situations cliniques rencontrées et permettant d’apporter des réponses aux questions posées. Ces références sont communiquées aux membres du groupe

Cette recherche bibliographique peut être réalisée à différents temps de la démarche :

• comme point de départ de la démarche ;

• pour préparer une réunion en constituant « un fonds documentaire » pour répondre aux questions identifiées lors de la réunion.

 

Chaque participant, doit proposer des « liens » qu’il doit rechercher dans la littérature scientifique auprès de sociétés savantes, ou dans les recommandations HAS et les partager aux autres membres du groupe. Ces liens doivent répondre aux situations présentées ou aux question posées par d’autres membres du groupe.

Ces liens sont des références bibliographiques.

Ils peuvent prendre la forme de liens internet ou de documents PDF qui sont distribués aux membres par le modérateur du groupe.

Présentation de chaque situation clinique : 

Une présentation de chaque situation clinique est réalisée parles participants à tour de rôle en réunion. Cette présentation permet d’analyser collectivement la prise en charge et les problèmes rencontrés. Les réponses à apporter par le groupe sont issues des données de la littérature scientifique et professionnelle sélectionnées.

La durée de la réunion est d’environ 2 heures. Un professionnel, participant volontaire (chaque participant peut, à tour de rôle, remplir la fonction d’animateur) ou professionnel extérieur au groupe, anime la réunion en facilitant :

• la dynamique du groupe en gardant à l’esprit les objectifs du projet et en répartissant le temps de parole ;

• l’identification parles participants des problèmes posés parle dossier présenté, les déterminants de leurs décisions, les savoirs mobilisés, les données de la science, et les obstacles à l’intégration de ces données ;

• les échanges et les confrontations de pratiques ;

• l’identification de questions non résolues nécessitant un approfondissement de recherche bibliographique dont est chargé un participant volontaire ;

• le choix d’actions d’amélioration des pratiques et le suivi de leur mise en place (évaluation de leur appropriation voire mesure d’impact, retour d’expérience, nouvelles actions à mettre en œuvre).

À l’issue de la réunion, un compte rendu est rédigé, résumant les cas présentés, les problèmes identifiés, et les réponses apportées par le groupe (en mettant en avant les éventuelles divergences), les références utilisées, la ou les actions d’amélioration des pratiques choisies et le suivi de leur mise en place.

 

Chaque membre doit présenter une situation issue de sa pratique personnelle et de cas cliniques réels.

Il doit exposer sa problématique au groupe en contextualisant celle-ci.

Le caractère asynchrone de la méthode ne permet pas la tenue de réunions. Les

échanges se font par écrit. En cela ce n’est pas la durée de la connexion ou d’une réunion qui entre en ligne de compte, mais le temps consacré à présenter les cas, à les formaliser, à effectuer des recherches bibliographiques pour les autres cas présentés, et à mettre en place et réaliser l’action d’amélioration qui découle des

échanges.

Les différentes étapes des échanges sont les mêmes que pour une réunion de GAP.

Un animateur, professionnel de santé extérieur au groupe est en charge de s’assurer de la participation de chaque membre du groupe et d’accompagner les participants dans la manipulation des outils de l’application Tuttis.

La méthode est très exigeante pour les participants car, du fait du caractère asynchrone de l’outil, tout s’effectue par écrit : l’exposé des cas, les références bibliographiques, les échanges d’expérience avec les autres membres du groupe et les retours d’expériences sur les actions d’amélioration.

Mise en place d’actions d’amélioration et de modalités de suivi : 

À l’issue de cette analyse, des actions d’amélioration et des modalités de suivi sont mises en place (exemples : rédaction de nouveaux protocoles, chemin clinique, suivi d’indicateurs, enquête de satisfaction auprès des patients, suivi périodique des actions entreprises, comparaison à un référentiel par audit ou auto-évaluation, adoption de recommandations, etc.). Par ailleurs, si des questions restées sans réponse ont été identifiées, une recherche bibliographique complémentaire est réalisée.

Son résultat est diffusé aux participants, le cas échéant présenté

à la prochaine réunion.

Ces réunions se tiennent régulièrement tout au long de l’année afin d’assurer la pérennité de la démarche. Leur fréquence est définie dans une charte ou procédure ou un règlement intérieur. Les professionnels doivent s’engager à participer régulièrement aux réunions. La confidentialité des informations et des données personnelles des professionnels est garantie.

 

Chaque participant doit mettre en place une action d’amélioration issue des échanges qu’il a eu avec les autres membres du groupe à propos du cas clinique qui lui a posé problème en début de processus.

Il doit retracer l’intégralité de ses actions mises en place et en refaire une présentation écrite pour en permettre le partage avec les autres membres du groupe.

Une charte de fonctionnement est remise à chaque participant et signée. Elle reprend le mode de fonctionnement des outils et les exigences propres au fonctionnement en mode asynchrone.

Chaque participant doit :

1 - Présenter une problématique spécifique à son activité dans le cadre de la thématique du GAPSI.

 

2 - Faire au moins une réponse bibliographique et une réponse issue de son expérience à un autre membre du groupe

 

3 - Mettre en place une action d’amélioration issue des échanges avec les autres membres

 

4 - Effectuer un retour d’expérience aux autres membres.