VALORISABLE AU TITRE DU DPC

BOITE INFOS

Lieux : reporté

Date : reporté

Durée : reporté

Horaires : reporté

Accessibilité : reporté

Modalités de prise en charge

Le programme de DPC utilise 7 heures de DPC sur votre budget total de 14 heures par an.

Indemnisation supplémentaire par l'ANDPC

Une fois le programme finalisé et validé, l’ANDPC vous verse directement une indemnité complémentaire de 236 €

Qu'est-ce que le Développement Professionnel Continu ?

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est une obligation que chaque professionnel de santé doit satisfaire dans le cadre d’un parcours de  trois ans en participant plusieurs actions de DPC (au moins deux sur trois ans).

Le DPC a pour objectif l’amélioration de la qualité des soins selon les méthodes et les modalités définies par la HAS associant deux activités : la mise à jour ou l’acquisition de connaissances, qui peut notamment se faire dans le cadre de la participation à un des sessions de DPC dans le cadre du Congrès et l’analyse des pratiques professionnelles assurée par Be One santé en aval du Congrès.

Quelles sont les catégories de professionnels concernées par ce programme ?

-  Métiers du soin infirmier
Infirmier Diplômé d'Etat (IDE) d'exercice libéral

Note :

Conformément à l'avis du comité d'éthique de l'ANDPC du 17 décembre 2018, le programme de DPC mis en place par l’ODPC Be One Santé est valorisable au titre du DPC sous réserve de sa publication.

Il s’articule en deux temps : 

·       La participation aux sessions DPC dans la salle dédiée au DPC

·       Un temps de mise en œuvre et de mesure de l’action d’EPP suite au congrès sur une sur le lieu de travail.

Inscription

N'oubliez pas de vous inscrire aussi sur mondpc.fr

Objectifs de l'action DPC

Les objectifs principaux de cette action DPC visent à permettre aux participants dans sa pratique libérale d’acquérir :
- une amélioration de la qualité des soins par le maintien d’une bonne relation soignant-soigné 
- une meilleure pertinence de la communication soignante pour gérer l’agressivité et prévenir les passages à l’acte violent.

Contenu de la partie présentielle​

Introduction 
• Présenter les intervenants et les objectifs de la formation

• Recueillir les attentes

Définition des incivilités et violences : 

• Repères sur les pratiques chirurgicales, ordre de grandeur économique, état des lieux dans d’autres pays développés

• RAAC, RAC, GRACE : de quoi parle-t-on ?

Chirurgie : les facteurs de risque vs conditions de sortie 

• Actualiser ses connaissances sur le concept « AGRESSIVITE » et « VIOLENCE » dans le domaine de la santé (réalités et significations)

• Connaître la protection des soignants libéraux

Les facteurs de risques : 

• Connaître les mécanismes relationnels et situationnels qui génère l’agressivité et la violence (émotions, ressentis, vécus, etc…)

• Savoir repérer chez « l’agresseur » le degré d’intentionnalité et le risque du passage à l’acte.

 

--> Cas pratiques : 

• Présenter des cas pratiques : échanges et retour d’expérience entre les participants

Les techniques de communication adaptée : 

• Acquérir quelques techniques de protection sur la base de cas pratique

Conduite à tenir en cas d’agression et gestion du stress engendré : 

• Repérer ses limites relationnelles

• Savoir gérer ses émotions dans ses relations (maladies et famille)

• Savoir se reconstruire après une agression

Synthèse de la formation : 

• Vérifier l’atteinte des objectifs et des attentes Reformuler les grands messages

Évaluation des Pratiques Professionnelles  (EPP) à Chaud

Immédiatement après la séance de formation, une première étape de la phase d’EPP se déroule en présentiel. Cette première session consiste à :

  • Rappeler aux participant la méthode de l’Audit Clinique Ciblé (ACC) et la démarche de l’EPP.

  • Aider les participants à identifier le critère d’amélioration à mettre en place dans leur pratique en fonction des éléments vus pendant la formation et qui constituent le référentiel de l’ACC. La démarche consiste, pour le participant à identifier un point potentiel d’amélioration par rapport à sa pratique et de mettre en place une action d’ACC qui lui soit propre en fonction de sa pratique, de son contexte d’exercice et de son environnement.

  • Aider les participants à constituer leur grille d’audit

Les éléments de l’ACC sont retracés dans une grille d’audit et un appui méthodologique remis pendant la séance

Contenu de la partie non présentielle​

La seconde étape de l’EPP s’effectue dans le service ou dans le cabinet des professionnels de santé participant. Suite à la session présentielle qui a permis d’identifier un critère d'amélioration en comparant leur pratique à l’apport de connaissance qui vient d’être apporté lors de la formation présentielle, il s’agit dans cette étape de :

 

1er temps :

- Rechercher la présence de ce critère à améliorer en tirant au sort 10 dossiers parmi ceux de la population cible suivie avant l’apport de connaissance pour évaluer ce critère et le potentiel d’amélioration, - Mettre en place une action d’amélioration.

 

2ème temps :

4 mois après, réaliser le même audit en tirant au sort à nouveau 10 dossiers parmi la population cible de patients pris en charge après l’apport de connaissance.

Ce travail d’analyse permet au participant, de prendre conscience et de mesurer l’amélioration de ses pratiques professionnelles, au plus près de l’apport des connaissances.

L’ensemble de cette démarche qui se déroule sur 4 mois, est tracée sur le document que nous utilisons pour tous nos programmes DPC.

Pendant toute cette période, un n° de téléphone est mis à disposition des participants pour pouvoir répondre aux questions d’ordre administratives, méthodologiques et cliniques.

© 2020 Web design : Be One Santé