Société Française d'Étude et de Traitement de la Douleur

Programme DPC de la SFETD

Programme 73132200063-S1

Évaluation et prise en charge de la douleur du cancer : en pratique

BOITE INFOS

Lieux :

Lille Grand Palais
1 Boulevard des cités Unies,
59777 Lille

Dates : 

Mercredi 16 novembre 2022

Horaires :

de 9h00 à 12h00

Durée :

3 heures en présentiel +
4 heures en non présentiel (EPP)

Délai d'accès : 

L'inscription est possible jusqu'a la veille de la formation.

Accessibilité aux personnes en situation handicap : 

N’hésitez pas à nous faire connaître vos besoins spécifiques en contactant notre
référente handicap : Mme Solène CIRODDE
Tel : 09 83 73 00 17
solene.cirodde@beonesante.org

Tarif et modalités de prise en charge

Professionnels libéraux :

Le programme de DPC utilise 6 heures de DPC sur votre budget total.

Indemnisation supplémentaire par l'ANDPC

Une fois le programme finalisé et validé, l’ANDPC vous verse directement une indemnité complémentaire de 270 €

Professionnels salariés :

Prise en charge dans le cadre d'une convention de formation.

Be One Santé est certifié Qualiopi

Programme d'un montant de : 627 €​

Programme 73132200063-S1

Évaluation et prise en charge de la douleur du cancer : en pratique

Qu'est-ce que le Développement Professionnel Continu ?

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est une obligation que chaque professionnel de santé doit satisfaire dans le cadre d’un parcours de  trois ans en participant plusieurs actions de DPC (au moins deux sur trois ans).

Le DPC a pour objectif l’amélioration de la qualité des soins selon les méthodes et les modalités définies par la HAS associant deux activités : la mise à jour ou l’acquisition de connaissances, qui peut notamment se faire dans le cadre de la participation à un des sessions de DPC dans le cadre du Congrès et l’analyse des pratiques professionnelles assurée par Be One santé en aval du Congrès.

N'oubliez pas de vous inscrire aussi sur mondpc.fr

Méthode mobilisée et modalités d'évaluation

Conformément à l'avis du comité d'éthique de l'ANDPC du 17 décembre 2018, le programme de DPC mis en place par l’ODPC Be One Santé est valorisable au titre du DPC sous réserve de sa publication.
Il s’articule en deux temps : 
La participation aux sessions DPC
Évaluation des connaissances par QCM
Un temps de mise en œuvre et de mesure de l’action d’EPP suite à la formation  sur le lieu de travail.
méthode d'évaluation à froid : grille d'audit clinique

Quelles sont les catégories de professionnels concernées par ce programme ?

Anesthésie-réanimation
Cardiologie et maladies vasculaires / Pathologies cardio-vasculaire
Chirurgie de la face et du cou
Chirurgie générale
Chirurgie infantile
Chirurgie maxillo-faciale
Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie
Chirurgie orale
Chirurgie orthopédique et traumatologique
Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique
Chirurgie pédiatrique
Chirurgie thoracique et cardiovasculaire
Chirurgie urologique
Chirurgie vasculaire
Chirurgie viscérale et digestive
Dermatologie et vénéréologie
Endocrinologie et métabolismes
Endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques
Endocrinologie-diabétologie-nutrition
Gastro-entérologie et hépatologie
Gynécologie médicale
Gynécologie médicale et obstétrique
Gynécologie obstétrique
Gériatrie / Gérontologie
Hématologie
Hépato-gastro-entérologie
Médecine cardiovasculaire
Médecine d'urgence
Médecine intensive-réanimation
Médecine interne et immunologie clinique
Médecine nucléaire
Médecine physique et de réadaptation
Médecine vasculaire
Neurochirurgie
Neurologie
Néphrologie
Oncologie
Oncologie radiothérapique
Oto-rhino-laryngologie - chirurgie cervico-faciale
Pneumologie
Psychiatrie
Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent
Pédiatrie
Radiodiagnostic et imagerie médicale
Radiothérapie
Rhumatologie
Réanimation médicale
Stomatologie
Urologie
Médecins spécialistes en médecine générale
Médecine générale

Pré-requis

Aucun pré-requis pour cette formation

Objectifs de l'action DPC

Les objectifs de cette action de formation DPC sont :
- Savoir différencier : douleur du cancer, douleur des traitements du cancer
. Comprendre la problématique du diagnostic
. Comprendre les différences d’évaluation et de suivi
. Savoir différencier les stratégies de traitement
. Savoir limiter le risque de mésusage opioïde en situation de douleur des traitements du cancer.
- Connaître l’arsenal thérapeutique disponible aujourd’hui
- Savoir réaliser une titration et savoir utiliser le bon opioïde au bon moment pour le bon patient
- Savoir changer d’opioïdes et en connaître les indications
- Savoir utiliser la PCA
- Savoir utiliser la Méthadone, la Kétamine, les adjuvants
- Savoir que faire face à une douleur réfractaire : connaitre les stratégies thérapeutiques possibles et les
recommandations en vigueur.
- Savoir orienter le patient vers une structure douleur chronique (SDC) spécialisée ou un centre de
référence régional.

Contenu de la partie présentielle​
Orateurs :
Thierry DELORME - Rita KORTBAOUI-SAAD - Sophie LAURENT - Florence TIBERGHIEN

Introduction

Présentation plénière Diaporama avec enregistrement des réponses avec boitier interactif

  • Présenter les objectifs de la formation

  • Quizz en début de formation sous forme d’une vingtaine de questions vrai-faux réalisées à partir des objectifs Réponses avec boitier interactif.


Douleur des traitements du cancer vs douleur du cancer » abordées via un cas clinique :

Présentation plénière par vidéoprojecteur d’un cas clinique, avec diapos insérées de questions, permettant un pas à pas dans l’apprentissage et l’interaction avec la salle, suivies de diapos avec les références bibliographiques

  1. Taxonomie

  2. Problématique et pièges diagnostics

  3. Epidémiologie, particularité des douleurs des traitements du cancer vs autres douleurs chronique.

  4. Spécificités de l’évaluation et du suivi

  5. Stratégies globales de traitement

  6. Gestion des risques : complication neurologiques, situations d’urgence, traitements inadaptés

  7. Synthèse : proposer une stratégie pour l’évaluation.


Traiter une douleur du cancer par des opioïdes » abordée via un cas clinique

Présentation plénière par vidéoprojecteur d’un cas clinique, avec diapos insérées de questions, permettant un pas à pas dans l’apprentissage et l’interaction avec la salle, suivies de diapos avec les références bibliographiques

  1. Connaître l’arsenal thérapeutique disponible aujourd’hui

  2. Savoir réaliser une titration et savoir utiliser le bon opioïde au bon moment pour le bon patient,

  3. Savoir changer d’opioïdes et en connaître les indications

  4. Savoir utiliser la PCA

  5. Savoir détecter des mésusages et/ou des dépendances aux opioïdes de prescription


Prendre en charge une douleur rebelle » abordée via un cas clinique

Présentation plénière par vidéoprojecteur d’un cas clinique, avec diapos insérées de questions, permettant un pas à pas dans l’apprentissage et l’interaction avec la salle, suivies de diapos avec les références bibliographiques

  1. Définition, préalable indispensable,

  2. Place des stratégies thérapeutiques disponibles, Méthadone, Kétamine, adjuvants, voie intrathécale et autres techniques interventionnelles (analgésie loco-régionale, radiologie interventionnelle, neurochirurgie) …

  3. Connaître les AMM

  4. Savoir orienter le patient vers une structure douleur chronique (SDC) spécialisée ou un centre de référence régional.

Synthèse de la formation :

Diaporama avec enregistrement des réponses

Quizz en fin de formation pour apprécier l’évolution des bonnes-mauvaises réponses et vérifier l’acquisition des points forts et messages clés / Réponses avec boitier interactif.


Démarche EPP

Audit clinique

Présentation de la démarche qualité d’évaluation des pratiques professionnelles (EPP)


  • Mise en pratique dans leurs services

  • Comment identifier les cas difficiles, les patients non soulagés

  • Retour d’expérience d’organisation de prise en charge / quelles priorités à développer/étudier selon vous ?

Contenu de la partie non présentielle​

La méthode utilisée pour l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) dans le cadre de ce programme de DPC intégré est celle de l’Audit Clinique Ciblé (ACC) qui est basée sur la mesure de l’écart entre la pratique réelle du praticien et la pratique attendue ou recommandée (recommandations de bonne pratique par exemple). Les critères d’évaluation portent sur des points précis de la pratique définis dans les référentiels fourni dans la grille d’audit clinique.


Déroulé en pratique de l’EPP :


• 1er temps : Première auto-évaluation des dossiers patients.

Une semaine avant la formation, le professionnel de santé reçoit une grille d’analyse des pratiques pour réaliser une première évaluation de sa pratique par rapport au référentiel qui lui est fourni dans la grille d’audit clinique. Pour se faire, il 3 tire au sort 10 dossiers parmi ceux de la population définie dans les critères d’inclusion et recherche si les critères du référentiel y sont notifiés.


• 2ème temps : Mise en commun des raisons des écarts durant la formation présentielle

Un temps de travail en commun d’une durée 30 minutes est organisé pendant la formation pour permettre aux professionnels de santé d’analyser des raisons des écarts relevés individuellement dans leur pratique par rapport aux critères du référentiel. Ce temps d’échange est organisé en sous-groupes pour favoriser les échanges. Ce temps permet aussi aux professionnels d’identifier des actions à mettre en place.


• 3ème temps : Mise en place des actions d'amélioration

Après la formation, le professionnel de santé va devoir mettre en place des actions pour améliorer sa pratique sur tous les critères sur lesquels il a constaté des écarts lors de la première évaluation. Le professionnel de santé dispose de plusieurs mois pour mettre en place et tracer ses actions d’amélioration. Durant cette période il est régulièrement accompagné l’équipe DPC par des relances par mail et la mise à disposition d’une adresse mail et d’une ligne téléphonique pour répondre aux questions méthodologiques et/ou cliniques. Les premières sont traitées directement par l’équipe de suivi des EPP, les secondes sont transmises aux professionnels de santé de la commission scientifique ou aux intervenants de la formation.


• 4ème temps : Deuxième auto-évaluation des dossiers patients

La même démarche d’évaluation qu’au 1er temps est réalisée par le professionnel de santé après plusieurs mois sur 10 nouveaux dossiers de patients vus après la formation et la mise en place des actions d’amélioration. La grille d’audit proposée permet de mesurer et de tracer l’amélioration obtenue.

A l’issue de cette seconde évaluation, les participants reçoivent une information par e-mail leur indiquant :

- d’une part leur le comparatif de leur niveau global par rapport au groupe

- d’autre part le comparatif de leur progression entre les deux évaluations par rapport à la progression du reste du groupe


Tout au long du programme, les participants sont suivis par des relances régulières sur les différentes étapes du programme et en mettant à leur disposition une adresse e-mail pour leur permettre de contacter nos équipes pour toute question administrative méthodologique ou clinique. Les questions cliniques sont remontées soit au formateur soit au concepteur du programme.