73132100029 
Prendre soin des patients ayant une douleur aiguë ou chronique

VALORISABLE AU TITRE DU DPC

BOITE INFOS

Lieux :

E-Learning, en ligne

Dates : 

Sur demande

Horaires :

sans objet

Durée :

7 heures en distanciel

Délai d'accès : 

L'inscription est possible toute l'année en cours

Accessibilité aux personnes en situation de handicap : 

N’hésitez pas à nous faire connaître vos besoins spécifiques en contactant notre

référent handicap : Mme Solène CIRODDE 
09 83 73 00 17

solene.cirodde@beonesante.org

Qu'est-ce que le Développement Professionnel Continu ?

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est une obligation que chaque professionnel de santé doit satisfaire dans le cadre d’un parcours de  trois ans en participant plusieurs actions de DPC (au moins deux sur trois ans).

Le DPC a pour objectif l’amélioration de la qualité des soins selon les méthodes et les modalités définies par la HAS associant deux activités : la mise à jour ou l’acquisition de connaissances, qui peut notamment se faire dans le cadre de la participation à un des sessions de DPC dans le cadre du Congrès et l’analyse des pratiques professionnelles assurée par Be One santé en aval du Congrès.

Tarif et modalités de prise en charge

Le programme de DPC utilise 7 heures de DPC sur votre budget total de 21 heures par an, d'une valeur de 289,94 €.

Indemnisation supplémentaire par l'ANDPC

Une fois le programme finalisé et validé, l’ANDPC vous verse directement une indemnité complémentaire de 118,16 €.

Quelles sont les catégories de professionnels concernées par ce programme ?

Infirmier Diplômé d'Etat (IDE)

Méthode mobilisée et modalités d'évaluation

Conformément à l'avis du comité d'éthique de l'ANDPC du 17 décembre 2018, le programme de DPC mis en place par l’ODPC Be One Santé est valorisable au titre du DPC sous réserve de sa publication.

Il s’articule en deux temps : 

·       La participation aux sessions sous forme d'atelier DPC dans la salle dédiée au DPC

·       Évaluation des connaissance par pré-test et post-test

Inscription

N'oubliez pas de vous inscrire aussi sur mondpc.fr

Pré-requis

Ce programme DPC en e-learning est à destination des infirmières dans la prise en charge des patients ayant une douleur aiguë ou chronique.

Objectifs de l'action DPC

Cette formation à distance a pour but de donner aux professionnels visés les compétences nécessaires pour prendre soin des patients ayant une douleur aiguë ou chronique.

 

Elle leur permettra de développer les compétences  suivantes :

  • « Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier » ;

  • « Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers » ;

  • « Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens » ;

  • « Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique » ;

  • « Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins ».

Contenu de la partie présentielle​

Introduction : 

  • Connaître les références scientifiques et réglementaires

    • ANESM - Qualité de vie en EHPAD (Volet 4) - L’accompagnement personnalisé de la santé du résident - Novembre 2012

    • SFETD - Evaluation du Plan d'amélioration de la prise en charge de la douleur 2006 – 2010 par le Haut Conseil de la Santé Publique - Mars 2011

    • HAS - Fiche descriptive de l’indicateur : Traçabilité de l’évaluation de la douleur (TRD) en HAD - Décembre 2011

    • SFGG – Les bonnes pratiques de soins en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes - Octobre 2007 3

    • Sante.gouv.fr - Plan d’amélioration de la prise en charge de la douleur - Mars 2006

  • Connaître les différentes responsabilités engagées en cas de non prise en charge de la douleur

    • Les responsabilités civiles, administratives, pénales, disciplinaires, morales

  • Connaître le CLUD

    • Un organe de la qualité et de la sécurité des soins : le CLUD

      • Rôle,

      • Missions

      • Modalité de fonctionnement

Physiopathologie de la douleur : 

  • Comprendre les mécanismes de la douleur

    • Bases en neurophysiologie :

      • Les circuits de la douleur, des terminaisons tissulaires à la moelle épinière et au cerveau

      • Les structures cérébrales impliquées

      • Le contrôle de la douleur

    • Les mécanismes de la douleur :

      • La douleur nociceptive

      • La douleur neuropathique

      • Les douleurs mixtes

    • Les causes de la douleur :

      • Douleur due à l’atteinte organique (tumeur …) : 70 %

      • Douleur provoquée par les investigations, les traitements, les manipulations : 20 %

      • Douleur sans lien de causalité directe : 10 %.

Approche psychosocio-culturelle de la douleur : 

  • Identifier les différents aspects psycho-socioculturels de la douleur

    • Approche historique, philosophique, religieuse, culturelle : les différents sens donnés à la douleur. L’expression de la douleur et de la souffrance en fonction de la culture des malades hospitalisés (musulmane, juive, tzigane, anglo-saxonne, tradition africaine, …).

    • L’histoire de la douleur et l’approche psycho-socio-culturelle :

      • Définition de l'IASP, de l'OMS, ...

      • L’approche personnelle, psychologique et anthropologique

Les différentes expressions de la douleur : 

  • Reconnaitre les différentes expressions de la douleur

    • Ses différents aspects et/ou interprétations

      • Physiologiques

      • Physique et morale

      • Aiguë, chronique, rebelle

      • Selon le siège de la douleur

      • Selon la cause (symptôme, alarme, mémoire, totale …)

    • Liens entre douleur physique et douleur morale.

  • Appréhender les 4 composantes de la douleur

    • Les 4 composantes de la douleur :

      • La composante sensori-discriminative

      • La composante affective et émotionnelle

      • La composante cognitive

      • La composante comportementale

  • Connaître les différents types de douleur

    • Les différents types de douleur :

      • Selon le mécanisme physiopathologique en cause (nociceptif, neurogène, psychogène, …)

      • Selon la durée d'évolution (chronique, aiguë, récurrente, …)

      • Selon le type de pathologie ou la cause (post-opératoire, tumeur, lombalgie …)

  • Identifier la douleur morale

    • La douleur morale :

      • Son expression (criée, non verbalisée, projetée)

      • Chez la personne amputée

  • Connaître afin d’anticiper et de soulager les douleurs induites par les soins

    • Les douleurs induites par les soins

      • Réflexion sur la pratique soignante : Les soins douloureux, La contention physique, Le déni de la douleur, Les mécanismes de défense du soignant, L’épuisement, La culpabilité…

      • Réflexion sur les améliorations à engager, par exemple : L'information du patient : avant tout acte douloureux, avant toute intervention chirurgicale … en s'assurant de compréhension des informations

      • L'évaluation de l'intensité de la douleur ou de l'inconfort après chaque acte douloureux : Par exemple : traitement des escarres

  • Prévention de la douleur provoquée par les soins d’hygiène et de confort

  • Disponibilité des informations relatives aux antalgiques

  • L'évaluation objective de l'expérience subjective, sensorielle et émotionnelle du patient : choix des échelles d'évaluation, l'observation, l'entretien et l'écoute (fait le lien avec le chapitre suivant)

L’évaluation de la douleur : 

  • Connaître et savoir utiliser les différentes échelles d’évaluationModalités de l'évaluation : l'entretien, l'écoute et l'observation :

    • Le recueil de données : l’importance de ce que dit le patient, s'il s'exprime

      • L'observation : faciès, plaintes, gémissements, repli

      • L'incidence de la fonction de l'évaluateur sur l'expression de la douleur : nécessité de l'évaluation pluridisciplinaire (de l'AS au médecin)

      • La prise en compte des dimensions culturelles dans l’expression de la douleur (de l'absence d'expression à son exacerbation), mais aussi de l'état psychologique (angoisse, colère …).

    • Les échelles multidimensionnelles (ex : le Mac Gill Pain, le Questionnaire Douleur St Antoine) : nécessitent une bonne verbalisation.

    • Les échelles comportementales (pour sujets non communicants) : personne âgée démente, handicapé mental (ex : Doloplus, G. Roussy, ECPA, ALGOPLUS, …)

 Les traitements médicamenteux de la douleur : 

  • Connaître la pharmacologie et le rôle infirmier lié à l’administration et à la surveillance thérapeutique

    • Traitements antalgiques médicamenteux

      • 3 paliers définis par l’OMS / principes d’utilisation d’un palier à l’autre

      • Les différents antalgiques

      • Utilisation de la PCA (Pompe d’Analgésie autocontrôlée)

      • Les anesthésiques locaux (douleurs post-opératoires)

      • Surveillance des effets secondaires des opioïdes traitements antalgiques

  • Connaître l’évolution de la prise en charge de la douleur et situer le rôle des professionnels paramédicaux dans le contexte réglementaire actuel

    • Circulaire 1998 : 1er plan de lutte contre la douleur

    • Loi Kouchner : aborder la notion de formalisation de protocoles Douleurs dans les établissements de santé.

    • Circulaire du 11 février 1999 : mise en place de protocoles de prise en charge de la douleur

    • Loi du 9 juin 1999 visant à garantir le droit à l'accès aux soins palliatifs

    • Loi n° 2002-03 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et qualité du système de santé (intégrant la lutte contre la douleur).

    • Circulaire du DHOS/E2 n° 266 du 30 avril 2002 relative au Plan National de Lutte contre la Douleur

    • Décret N° 802-2004 du 29 JUILLET 2004 code de déontologie médicale

    • Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et relatif à l’exercice de la profession d’infirmier

    • Plan d'amélioration de la prise en charge de la douleur 2006-2010 Circulaire n°DHOS/EL/DGS/SD1B/SD1C/SD4A/2006/90 du 2 Mars 2006 relative aux droits des personnes hospitalisées et comportant une charte de la personne hospitalisée et un contrat d’engagement

La douleur chez l’enfant : 

  • Connaître la spécificité de la douleur chez l’enfant afin d’être compétent en situation

    • La prise en charge de la douleur chez l’enfant.

    • Le déni de la douleur. La place des parents.

    • Les connaissances actuelles et l’évaluation de la douleur.

    • Les moyens antalgiques spécifiques

La douleur chez la personne âgée : 

  • Connaître la spécificité de la douleur chez la personne âgée afin d’être compétent en situation

    • La prise en charge de la douleur chez la personne âgée

    • Les obstacles à la prise en charge.

    • Etiologies des douleurs. Les pathologies de la personne âgée.

    • Les douleurs méconnues. Les étapes de la prise en charge.

    • Evaluation, repérage et traçabilité de la douleur.

Le rôle infirmier dans la prise en soins de la douleur : 

  • Appréhender le rôle du personnel paramédical dans la prise en soins de la douleur

    • La place centrale du professionnel :

      • Éthique et responsabilité / Les droits du patient

      • La qualité des soins (évaluation et accréditation)

      • Les préjugés par rapport au patient douloureux

    • La douleur : une expérience subjective :

      • Processus psychologique, Processus cognitifs

      • Processus culturels, Les facteurs environnementaux

    • Les soins de nursing et de confort :

      • Les toilettes

      • La prévention d’escarre

      • L’alimentation et l’hydratation

      • Les soins de bouche

      • La surveillance du transit

    • Les techniques non médicamenteuses :

      • Utilisation du froid (compresses, vessie de glace, bain glacé …)

      • Utilisation du chaud (superficiel ou profond : bouillotte, sèche-cheveux, micro-ondes, ultra-sons, etc.)

      • Thérapies comportementales : réinterpréter la douleur morale, la requalifier

      • Techniques de relaxation, Exercices de respiration

      • Toucher de confort et de détente

      • Positions antalgiques 6

      • La relation d'aide : écoute active, reflet, reformulation, l’attitude empathique, les limites du soignant

    • La prise en soin de la douleur est pluriprofessionnelle : AS, IDE, Médecin, Kinésithérapeute, Psychologue, bénévoles, famille, etc …

      • La collaboration IDE/AS

      • L'inscription dans un réseau de soins "douleur"

    • Les transmissions intra et inter-équipes : la spécificité des transmissions orales et écrites concernant un malade douloureux : circonstances de l'évaluation, grilles utilisées et niveau, signes observés, signes exprimés

    • Les lieux de parole

mise à jour le : 25/02/2021

© 2020 Web design : Be One Santé